Sortie de résidence au Tapis Vert

Superbe soirée de sortie de résidence vendredi 15/02 au Tapis vert !

Après avoir transformée la « grange » du Tapis vert en studio d’enregistrement, l’équipe a procédé à une nouvelle adaptation afin de faire place aux spectateurs venus assister au concert de clôture. Le groupe a donc pu profiter une dernière fois du piano Steinway, d’une acoustique exceptionnelle et du talent de Christophe Grisard, l’ingénieur du son, afin d’offrir à un public attentif et conquis une restitution au plus proche des sons et des arrangements enregistrés pendant la semaine.

Ils ont aimés :

« Il est des moments dans l’existence ou lire un livre, admirer une toile ou bien encore écouter de la musique vous rend meilleur. J’ai eu la chance le 15 février dernier de connaitre cette émotion lors d’un concert où Jaco Parmentier avait mis son immense talent de compositeur au service de cette belle musique populaire qu’est le jazz. Aussi rigoureux qu’un concertiste il a su donner à sa musique une spontanéité ainsi qu’une délicatesse qui nous a tous enchantés. Que dire de ses deux autres compères dont le plaisir était évident, qu’il s’agisse de Jean-Victor de Boer à la batterie dont le toucher était proprement stupéfiant ou bien encore de Henri de la Taille à la contrebasse, ainsi qu’à la guitare basse, qui venait en appui avec cette complicité propre aux plus grands. Jusqu’à présent j’avais écouté du jazz, là j’ai entendu de la musique. » (C.M. Perseil)

« Magnifique concert, plein d’idées et de musicalité. Chaque musicien écoute les sons crées par les autres avec beaucoup d’attention et de respect. Un grand plaisir d’avoir assisté à une véritable création musicale par un très bon trio ! » (A. Yamada)

« Des compositions très mélodieuses mais jamais racoleuses, d’une grande beauté, jouées avec beaucoup de délicatesse et de sensibilité mais sans aucune afféterie ni affectation, à la fois complexes et simples, subtiles mais limpides, comme coulant de source, originales et pourtant immédiatement familières, avec une touche de mélancolie mais sans tristesse, qu’on pourrait qualifier de mélancolie sereine, où subsiste encore peut-être des traces d’une inquiétude passée mais définitivement écartée, qui suggèrent un retour permanent à un nouvel équilibre, supérieur à celui qui aurait été perdu, ou qui n’a jamais existé. »   (P. Wenger)

« An evening with the jaco Parmentier group, poetic ride through jazz at Le Tapis Vert.
The freshness, versatility and poetry of this concert was like being woven with sweet, colorful threads into the musical dreams of the group. Sharing the pleasure and intimacy of the collection, Jaco, Henri and Jean-Victor played with generosity and humility to create a tapestry of the garden of the soul.
Une soirée avec le Jaco Parmentier group, balade poétique à travers le jazz au Tapis Vert.
La fraîcheur, la diversité et la poésie de ce concert étaient comme tissées, avec de doux fils colorés, dans les rêves musicaux du groupe.
Partageant le plaisir et l’intimité de leurs compositions, Jaco, Henri et Jean-Victor ont joué avec générosité et humilité, créant comme une tapisserie du jardin de l’âme. » (K. Papacek)

 

 

 

Publicités

Résidence au Tapis Vert

C’est au Tapis Vert, un lieu de résidence artistique situé en Normandie (France), que le Jaco Parmentier group a choisi de se retirer une semaine durant pour enregistrer, dans les conditions du « live », son premier opus. Celui-ci rassemble des compositions originales de Jaco, arrangées collectivement par le groupe au cours des deux dernières années de répétitions et de concerts.

En attendant la sortie de l’album, retrouvez des extraits du concert qui clôturera cette semaine de travail, ainsi que les photographies d’Isabelle Bussi, prisent pendant les enregistrements.

Sortie de résidence à la Traversée des Apparences

Très belle soirée vendredi vendredi 23/11 à la Traversée des Apparences, collectif artistique situé en Normandie, puisque le Jaco Parmentier group présentait ses dernières compositions à la suite de la sortie de résidence de la compagnie de danse contemporaine « Le monde Devant ».

Celle-ci proposait sa dernière création, un spectacle pour enfants intitulé « Une lettre pliée en sept », dont la poésie et l’humour ont captivés le public, quel que soit son âge ! Une mise en scène rassemblant danse, théâtre et musique. Mention spécial pour cette dernière, composée et interprétée sur scène par Henri de la Taille, également contrebassiste du Jaco Parmentier group, qui a donc enchaîné avec brio les deux représentations.

Soirée partagée au Muz(A)iK UniVerse

Les habitués du Muz(A)iK UniVerse ont assisté à une représentation pendant laquelle le Jaco Parmentier group a partagé le plateau avec la compagnie de danse contemporaine  « le Monde Devant », dont Jaco a composé la musique des deux dernières créations. La pièce chorégraphique « La petite princesse météore » était à l’honneur pour cette soirée, subtil écrin de poésie et de raffinement, dans lequel le groupe n’a eu qu’a se glisser en douceur pour prolonger la soirée, jouant ses dernières compositions qui feront l’objet de l’enregistrement d’un album au printemps prochain.