L’infiniment là

L’EP « L’infiniment là » est sorti le 3 juin 2022 !

L’Infiniment là, c’est le titre du nouvel EP du Jaco Parmentier Group dans lequel nous retrouvons aux saxophone Céline Bonacina, toujours aussi impressionnante au fil des années, collant parfaitement à ce projet en y apportant une touche de romantisme poétique, très imagé, comme on peut en trouver trace dans certains écrits de Paul Auster. Toutes les compositions sont signées de Jaco Parmentier, ici au piano, et dont la délicatesse et finesse de l’écriture est à souligner. C’est lui l’horloger de cet EP, à qui l’on doit ces compositions si soignées.

Thierry Docmac – PARIS MOVE


L’infiniment là

1 L’infiniment là / 2 La marche des arbres / 3 Présence / 4 Little piece of peace

Ces musiques ont été composées pour accompagner des « vidéos-danse » de la Compagnie de danse contemporaine « Le Monde Devant », filmées dans des champs et des forêts du sud de la Normandie, dont voici la première réalisée sur le thème « La marche des arbres ».

J’ai eu le plaisir de les jouer avec Céline Bonacina (sax soprano et baryton), qui a mis sa profonde sensibilité au service de l’expression des thèmes et des improvisations, tandis que Olivier Dupuy (contrebasse) et Jean-Victor de Boer (batterie), coloraient de manière subtile et caressante cette poétique matière sonore, à la rencontre du mouvement dansé…

Jaco

Enregistré au studio de la Forêt (61) par Jaco Parmentier et au studio de la Menuiserie (93) par Rémi Bourcereau. Mixé par Rémi Bourcereau (1,2,3) et Hary Ratsimbazafy (4)

Premier clip sur « La marche des arbres »
Deuxième clip sur « L’infiniment là »

Jaco Parmentier

Formé au piano classique puis à la guitare jazz, avec Pierre Cullaz, au CIM de Paris, Jaco participe tout d’abord à l’aventure du groupe « Monsieur To », primé au concours de jazz de la Défense, avec qui il donne de nombreux concerts dans toute la France. Il quitte ensuite Paris, enregistre l’album « Méloé », poétique et aérien, où commence à s’affirmer son style très cinématographique. Il compose pour le spectacle vivant et le documentaire, tout en redonnant la priorité d’expression à son premier instrument, le piano.  Il alterne désormais concerts avec des musiciens de jazz et compositions pour le cinéma et le spectacle vivant.

(Voir la biographie détaillée)

Céline Bonacina

Elle commence la musique à l’âge de 7 ans, puis se spécialise au saxophone baryton dans les big bands parisiens entre 1996 et 1998. Elle part ensuite sept ans pour l’île de la Réunion. Elle se produira dans de nombreux festivals de l’Océan Indien, notamment en premières parties de l’Orchestre National de Jazz, d’ Henri Texier, ou en tant qu’ invitée du pianiste Omar Sosa.

De retour en métropole, elle sort son premier album, “Vue d’en haut”. Depuis, ses albums et ses compositions, interprétées aux saxophones baryton, alto et soprano, sont saluées par la critique (jazz magazine, jazzman…).

(Voir la biographie détaillée)

Olivier Dupuy

Musicien autodidacte d’origine malgache, Olivier débute en accompagnant des chanteuses et des chanteurs. Professeur au Conservatoire d’Evron (Mayenne), il joue également dans de nombreuses formations jazz, klezmer, manouche et chanson française. Olivier est créatif, il aime proposer de nouvelles idées et arranger les morceaux sur lesquels ils travaillent. Très exigeant avec lui-même, sa discrétion, sa modestie et sa précision font de lui un musicien très apprécié.

Jean-Victor de Boer

Jean-Victor démarre la batterie très jeune et fait ses premiers pas sur scène à onze ans. Après le bac il intègre la « Musicians Institute » à Los Angeles, puis s’installe à Londres et participe à des tournées dans toute l’Europe avec de nombreux artistes. Il vit en France depuis 2010,  et collabore maintenant à plusieurs formations de jazz, mais pas que…

(Voir la biographie détaillée)